La classe de première

jeune fille choisissant un livre dans une bibliothéque

 

La rentrée en Première est d’abord marquée par le choix de votre enfant : celui de suivre une voie générale qui le destine à un enseignement long. Ce choix a été validé par le conseil de classe, il n’y a donc aucune raison d’être inquiet : les professeurs sauront accompagner votre enfant pour le former à ce type d’études.

Bien sûr, cette rentrée est aussi un événement historique : les filières L, ES et S ont vécu et le parcours que suivra votre enfant est personnalisé. Nous sommes heureux d’avoir réussi à mettre en place la réforme qui se traduit cette année par 33 combinaisons de trois spécialités !

Par ailleurs, l’entrée en cycle terminal se traduit déjà par la prise en compte de tous les travaux d’élèves dans le contrôle continu qui compte pour 10% de la note du baccalauréat. De plus, au cours des deuxième et troisième trimestres, votre enfant sera confronté aux « Epreuves communes de contrôle continu » qui compteront pour 30% de la note du baccalauréat. L’épreuve anticipée de Français est maintenue en fin d’année pour tous les élèves et comptera pour 10% du baccalauréat.

A l’intérieur des différentes matières, les programmes ont été remaniés : c’est dire s’il s’agit d’une année nouvelle non seulement pour votre enfant, mais aussi pour les enseignants et les équipes pédagogiques (organisation nouvelle du calendrier d’année, des DS, des conseils de classe, des réunions de parents….). Nous en profitons pour remercier chaleureusement les professeurs, les cadres et le personnel administratif qui se sont mobilisés efficacement autour de cette réforme.

Pour les élèves désireux d’aller plus loin encore, nous encourageons la poursuite d’options et de la section Euro. Nous proposons aussi des initiatives atypiques : la mini-entreprise, la préparation (déjà !) au concours Acces afin d’intégrer une école de commerce. Nous préparons également au First certificate of English -attestation demandée notamment dans de nombreuses écoles d’Ingénieur.

Bref, il n’y aura pas matière à s’ennuyer en Première. Nous espérons avoir devant nous des élèves avides d’apprendre et de découvrir, motivés par des matières dans lesquelles ils ont choisi de se spécialiser. Nous nous réjouissons donc de cette réforme qui selon nous va dans le bon sens et dont nous aiderons vos enfants à tirer le meilleur profit.