Education physique et sportive EPS

C’est quoi ?

L’éducation physique et sportive (EPS) vise à permettre à tous les élèves d’enrichir leur motricité, de construire les conditions de leur santé, de développer leur citoyenneté et d’accéder à un patrimoine culturel large par la pratique physique, sportive et artistique. Ainsi, l’élève développe des compétences et renforce son pouvoir d’agir. Il éprouve des sensations, vit des émotions et accroît ses capacités de raisonnement et son esprit critique.

Au regard des enjeux de société, l’EPS contribue à développer une culture de l’activité physique régulière et durable, levier indispensable de l’amélioration de la santé publique particulièrement important, compte tenu du niveau de sédentarité des jeunes qui décrochent de toute pratique physique. Respectueuse des différences de potentiels, de ressources, luttant contre les stéréotypes sociaux ou sexués et résolument inscrite dans une école inclusive, l’EPS offre à tous l’occasion d’une pratique physique qui fait toute sa place au plaisir d’agir.

Contenu ?

  • « Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée »

Dans ce champ d’apprentissage, l’élève s’engage et se dépasse de manière délibérée pour aller plus vite, plus haut, plus loin, de façon unique ou répétée.

Activités choisies : En Première : Demi fond et Natation de vitesse

  • « Adapter son déplacement à des environnements variés ou incertains »

Dans ce champ d’apprentissage, l’élève prévoit, s’engage et régule son déplacement à partir de l’analyse de l’environnement, pour partir et revenir, tout en préservant sa sécurité et celle des autres.

Activités choisies : En Seconde : Course d'orientation

                              En Première : Escalade

  • « Réaliser une prestation corporelle destinée à être vue et appréciée »

Dans ce champ d’apprentissage, l’élève s’exprime corporellement devant un public ou un jury. Deux modes de pratique sont distingués : l’un à partir de réalisations corporelles expressives conduisant à une chorégraphie ; l’autre à partir de formes corporelles codifiées conduisant à un enchaînement ou une composition.

Activités choisies : En seconde : Arts du cirque

  • « Conduire et maîtriser un affrontement collectif ou interindividuel pour gagner »

Dans ce champ d’apprentissage, l’élève s’engage avec lucidité dans un affrontement, seul ou en coopération, pour faire basculer le rapport de force en sa faveur.

Activité choisie: En Seconde : Hand-Ball, Badminton

  • « Réaliser une activité physique pour développer ses ressources et s’entretenir ».

Dans ce champ d’apprentissage, l’élève s’engage de façon lucide et autonome dans le développement de ses ressources à partir d’un thème d’entraînement choisi.

Activité choisie : En Première : Musculation

Comment ?

En Seconde et en Première, les élèves vont pouvoir pratiquer les activités présentées dans les menus de Terminale.

Cela aidera le lycéen à enrichir ses compétences, à en acquérir de nouvelles pour une meilleure connaissance de ses possibilités et des choix possibles qu'il sera amené à effectuer pour son parcours d'orientation et son projet personnel.

Voici donc les activités proposées en Terminale sous forme de menu

Demi-Fond, Natation de vitesse, Escalade, Course d’orientation, Acrosports, Badminton, Hand-Ball, Musculation

Dans quel objectif

De développer sa motricité : Par son engagement dans des activités physiques sportives et artistiques (APSA) diversifiées et approfondies, l’élève enrichit sa motricité. Il s’investit dans des apprentissages quels que soient son niveau d’expertise, sa condition physique et son degré d’inaptitude ou de handicap.

De savoir se préparer et s’entraîner : Par son engagement dans les apprentissages, l’élève apprend à gérer sa pratique physique, seul et avec d’autres. Ainsi, l’élève, habitué à être « entraîné par », devient « un élève qui sait s’entraîner de façon autonome ». Il apprend à se connaître, à faire des choix, à se préparer, à conduire et réguler ses efforts.

D’exercer sa responsabilité individuelle et au sein d’un collectif : Par son engagement dans les APSA et dans différents rôles (adversaire, partenaire, observateur, arbitre, juge, conseil, aide, etc.), l’élève construit des comportements sociaux. La solidarité se développe dans les pratiques physiques grâce aux échanges entre les élèves qui apprennent ainsi à agir ensemble, à se connaître, à se confronter les uns aux autres, à s’aider, à se respecter quelles que soient leurs différences. Au sein de la classe et dans un contexte propice, la prise de responsabilité permet à l’élève de faire des choix et à les assumer, tout en comprenant et en respectant l’intérêt de règles communes pour tous.

De construire durablement sa santé : Par son engagement dans la pratique physique, l’élève apprend à développer durablement sa santé. En développant ses ressources physiologiques, motrices, cognitives et psychosociales, il améliore son bien-être, pour lui et pour les autres. L’EPS permet à l’élève d’assurer sa sécurité et celle des autres, de construire une image et une estime de soi positives. Grâce aux efforts consentis, aux progrès réalisés et constatés, l’élève éprouve le plaisir de pratiquer une activité physique raisonnée et régulière tout au long de la vie.

D’accéder au patrimoine culturel : Les diverses activités physiques sportives et artistiques vécues par les lycéens leur permettent d’accéder à un patrimoine culturel dans lequel l’élève peut se situer en tant que pratiquant mais aussi spectateur ou critique.